TDAH - Trouble de déficit d'attente avec ou sans hyperactivité

Médiation familiale Les 2 filles du nord Valery Gauthier Catherine Allaire

Frustration et émotions intenses, créativité et mouvement, ou encore ennui et recherche d’activité. Vraiment un simple survol qui résume certains symptômes que l’ont peut retrouver chez les individus ayant un TDA/TDAH. Le trouble de déficit de l’attention, avec ou sans hyperactivité, consiste en des troubles cérébraux qui occasionnent de l’inattention. Fait notable, ce trouble peut être diagnostiqué autant chez les adultes que chez les enfants. Selon la gravité de leur trouble, ceci peut perturber le fonctionnement personnel, scolaire, familial et social de l’enfant.

Les symptômes

Les symptômes du TDAH sont subdivisés en trois grandes catégories, soit l’inattention (difficultés de concentration), l’hyperactivité/l’impulsivité (activité excessive et agir sans réfléchir aux conséquences), et finalement, un combiné des deux (2) catégories précédentes. Pour être considéré, le comportement noté doit présenter un aspect excessif, doit s’être manifesté avant l’âge de 7 ans et être une perturbation dans au moins deux sphères de la vie de l’enfant, soit l’école et la maison par exemple.

Près de la moitié, des enfants ayant un TDAH vivront d’autres problèmes, que ce soit de l’anxiété, des troubles d’affection ou de l’opposition. Ces problèmes rendront difficile la socialisation et pourrait nuire à une bonne estime de soi.

Le diagnostic

En général ce trouble sera diagnostiqué vers l’âge de 7 ans, mais l’enfant qui en souffre aura démontré des signes parfois dès l’âge de 2 ans. Pour près de la moitié des personnes atteintes, le trouble persistera jusqu’à l’âge adulte.

Le diagnostic complet devra être établi par un médecin ayant les compétences en ce domaine. Le diagnostic sera donné suite à différents tests et analyses qui comprennent entre autres : l’historique comportemental, un entretien auprès des membres de la famille, des tests académiques, neuropsychologiques et psychologiques ainsi que des tests physiques.

À titre de parent, il peut être douloureux de recevoir le diagnostic confirmant que leur enfant est atteint du trouble du déficit d’attention avec ou sans hyperactivité. On doit alors reconnaître que notre enfant est différent et vit des difficultés. On doit aussi accepter la réalité que le quotidien sera complètement chamboulé. Vivre avec un enfant TDAH peut être troublant, essoufflant et occasionner un stress supplémentaire.

L’aide et les traitements

Les traitements offerts sont adaptés aux besoins de chaque enfant après une évaluation biopsychosociale. Les traitements peuvent comprendre : une médication spécifique, de la psychoéducation, de l’apprentissage des habiletés sociales, un encadrement scolaire spécialisé, le coaching parental et le soutien à la famille.

À titre de parents, il est important aussi de ne pas craindre de rechercher de l’aide. Les consultations familiales et le coaching parental peuvent venir en aide aux parents qui ont l’impression d’avoir tout essayé. Ceci leur permettra de mieux comprendre le trouble de l’enfant, et les guidera dans l’amélioration et l’adaptation de leurs habiletés parentales.

Parmi les outils qui seront proposés lors d’un coaching parental, vous pourriez retrouver les objectifs suivants :

  • Développer des stratégies éducatives efficaces et positives
  • Améliorer la relation entre vous et votre enfant
  • Maximiser les périodes d’apprentissage aux moments des devoirs scolaires

Pour vous aider à canaliser vos forces, à gérer une vie familiale avec un enfant tout aussi magnifique, mais qui a un TDAH, il vous suffit d’un simple appel afin que nous puissions déterminer de l’approche spécifique qui vous convient à vous, et votre enfant. Mettez toutes les chances afin d’éviter que le chaos ne gagne votre foyer.

Approches