Comment rester un parent cool tout à gardant notre rôle de parent?

PAR : Valéry Gauthier ,TS-MF
Débutons avec une question bien simple : pourquoi il n’est pas conseiller d’être l’«AMI» de votre enfant ? Car le rôle d’un parent est de protéger, guider et éduquer son enfant. Rien de plus, rien de moins. Bien entendu, cela ne vous oblige pas de devenir «platte et démodé». Sachez qu’il est possible d’être à la fois cool et encadrant.

Un enfant, peu importe l’âge qu’il a, a besoin de savoir sur qui il peut compter pour le rassurer, l’aimer, le supporter. Plus il avance dans l’âge, le rôle que les amis prend dans sa vie gagnera en importance et tout d’un coup, la super-maman-d’amour est remise au placard. Puis on a droit aux «Tu ne comprends jamais rien !», et (le comble de l’insulte) «tu es trop vieux pour comprendre !».

Afin de préserver leur lien avec leur ado, certains parents pourraient être tenté de jouer la carte du parent-cool en essayant de parler comme lui, d’agir comme lui et voir même essayer de se confier à lui. Bon, vous pouvez bien essayer d’utiliser les expressions Yofull-chill-dans-l’dash-tsé-genre si vous voulez, vous risquerez au mieux de leur décrocher un sourire ou au pire des yeux qui roulent vers l’arrière. Jusque-là, ça va. C’est plutôt la portion « confidences » que nous aimerions mettre un bémol.

 À chacun son rôle

Il est faux de croire que si l’on se confie à notre enfant, il le fera à son tour. D’abord, c’est votre enfant et il n’a pas à entendre vos secrets, ni à vous conseiller, ni à devoir vous consoler. Pour ça, appelez votre amie, votre mère ou une ligne d’écoute, mais pas votre enfant. Point barre. Ce n’est pas son rôle, c’est le vôtre. Deuxième point barre.

En tant que parent, choisir d’être l’ami de votre ado peut en fait affecter le niveau de confiance que celui-ci aura envers les adultes en général. En devenant l’ami, vous risquer d’effriter le rapport d’autorité et de perdre de la crédibilité à ses yeux.

Les règles, les limites et les attentes sont l’encadrement par lequel un enfant apprend à fonctionner en société. Qu’elles soient légales, fiscales, routières ou sociales, la vie est faites de règles à suivre. Pour bien fonctionner en société, il faut savoir s’y conformer. La famille est le premier lieu d’apprentissage de ses règles pour l’enfant. Non pas qu’on veut en faire des petits moutons sans opinions, mais c’est à travers celles-ci que l’enfant apprend à se responsabiliser.

Une fine ligne

Passer du temps de qualité avec eux, faire des activités et rire un bon coup ensemble favorisera la relation de confiance. Lorsque les rôles sont bien définis, l’enfant comprend qu’il peut à la fois compter sur vous pour se confier et le rassurer, mais aussi le protéger et le guider.

3 règles simples pour ne pas dépasser la ligne

  • On se le rappelle!

Vous devez avant tout établir que vous êtes le parent et non l’ami. Vos enfants ont des amis et ceux-ci jouent leurs rôles. Le vôtre est d’être disponible, ouvert, à l’écoute et surtout d’être encadrant et rassurant. Rappelez-le vous.

  • Des règles claires

Il doit exister des règles que vous établissez et mettez en pratique en toute occasion. Que ce soit le temps accordé pour les jeux vidéo, l’utilisation des mots de politesse, l’heure du coucher, ainsi de suite; c’est à vous de les faire respecter.

Attention, faire respecter une règle ne signifie pas de devenir un parent militaire! Simplement d’être constant et cohérent. Ce qui veut dire que la règle ne changera pas au gré du vent ou de vos émotions et qu’elle soit réaliste dans votre réalité de vie ou aux capacités de votre enfant.

Apprenez à leur faire confiance
  • Soyez discret. Ne fouillez pas dans le journal intime de votre fille, n’espionnez pas leurs profils Facebook et arrêtez de tout vouloir contrôler!

Parlant de Facebook, de toute façon, les ados ont plusieurs autres moyens plus « cool », que vous ne connaissez probablement pas encore l’existence! Et oui, on ne se le cachera pas, si Mamie a un compte Fb, c’est pas parce qu’elle est cool, c’est parce que l’application est probablement issue d’une autre génération archaïque aux yeux de nos jeunes! Bienvenue dans la réalité!

D’ailleurs, nous offrons une conférence à ce sujet :

Comprendre le phénomène des réseaux sociaux chez nos jeunes et comment garder le contrôle parental.

En terminant, rappelez-vous qu’être parent s’est de s’ajuster parfois à la minute près. Il n’y a pas de recette applicable à tous et pour tout. Plus un enfant est jeune, plus il demandera d’encadrement. Avec l’âge vous pourrez inclure le rôle de mentor, surtout lorsqu’ils sont à l’âge de jeune adulte. Mais, vous demeurez toujours en premier plan, le parent.

 

Votre commentaire