Rebondir après une peine d’amour

Par Valéry Gauthier, TS-MF

Vous attendiez la rentrée scolaire, le retour des fêtes, ah et puis on ne peut pas se laisser avant la Saint-Valentin…? Y a-t-il vraiment un bon moment? Et bien non. Il n’y en a pas. Aurions-nous dû attendre, aurions-nous pu essayer quelque chose pour sauver notre couple? Peut-être…

Quoi qu’il en soit, c’est fait… L’amour n’y est plus. Bien qu’on puisse regretter le passé, l’amour s’est dissipé et voilà le moment venu d’y mettre un terme pour de bon et de se séparer. Mais comment? Comment faire pour traverser une peine d’amour?

Sentiment de vide

Que la décision vienne de vous ou de l’autre, le sentiment de vide qu’accompagne la fin d’une relation est commun à chacun. Nul ne peut nier le trou laissé par la présence de l’autre dans notre vie. Même si la séparation semble le meilleur choix pour les deux, il en demeure que la tristesse, la déception, la colère, la culpabilité sont des sentiments qui peuvent vous habiter au cours des jours, des semaines, voire des mois qui suivront. C’est ce qu’on appelle la peine d’amour.

Cela peut ne vous sembler n’avoir aucun sens alors que vous étiez persuadé que la rupture était pour vous le meilleur choix à faire. La blessure due à la séparation reste la même. Bien sûr, elle peut varier en intensité selon la durée totale de la relation, les évènements précipitants à la rupture, le contexte de la séparation, le fait que vous ayez des enfants, biens ou projets entrepris ensembles, etc.

Il est également vrai que celui qui se fait laisser peut avoir l’impression d’être le plus affecté par cette décision. La raison est que le processus de deuil s’enclenche plus rapidement chez l’un et l’idée fait sont chemin avant celui qui l’apprend. Mais le processus reste le même; à des étapes et des rythmes différents.

La peur d’être seul(e)

Étant un être social, l’humain a besoin de se retrouver en compagnie de ses comparses. Ainsi, la séparation peut sembler instinctivement insensée pour l’humain. C’est pourquoi la peur de se retrouver seul(e) est tout à fait normale.

Ce qui peut paraitre insurmontable est néanmoins possible. Pénible, du moins au début, mais possible. Ce n’est qu’une question de temps. Assurément, ça passera. Profitez-en pour vous rapprocher de votre famille, vos amis.

Attention de ne pas tomber dans la dépendance affective. La crainte de la solitude peut pousser parfois dans les bras et le lit d’inconnus. Et croyez-nous, cela risque d’affecter davantage votre estime personnelle à long terme que de vous réconforter pour l’espace de quelques heures seulement.

Découvrez votre vraie nature

Apprenez plutôt à développer votre relation avec vous-même. Apprivoisez cette solitude pour instaurer une nouvelle routine de vie et pour prendre soin de vous. C’est également le moment de définir ce que vous souhaitez maintenir et développer dans votre vie. Faites du ménage pour ne garder ce qu’il vous convient.

Le processus de deuil associé à une peine d’amour peut prendre du temps et s’avérer parfois pénible. N’hésitez pas à aller chercher une aide professionnelle pour vous aider à prendre du recul et obtenir le support nécessaire pour traverser cette période. Cliquez ici pour obtenir de l’aide professionnelle et découvrir votre Vraie Nature.

Votre commentaire