J’ai un chum qui frotte, j’pense qu’il TOC?

Et pas juste un peu, il se promène avec son petit linge vert en ratine et il frotte toujours, tout le temps. Je crois qu’il a peur que notre comptoir décide de changer soudainement de couleur. Le pire c’est qu’il ne le reconnaît même pas… Il doit surement avoir un TOC, c’est clair!

Parfois, il ne se souvient plus où je range certaines choses. Mes tournevis ont toujours été dans le même tiroir que mes chaudrons… Je ne sais pas pourquoi… Une vieille habitude prise je ne sais où, mais je ne le cherche jamais. Tu veux visser une patte de chaise? Premier tiroir à droite. Tournevis et vis sont à votre disposition. Vous comprendrez donc que mon chum, lui, il ne peut pas gérer ça… Il range ses outils dans le garage, mais MON tournevis c’est dans la cuisine, point final.

Donc, quand il utilise mon tournevis, car c’est pratique un tournevis à la portée de la main, je le vois qu’il est juste INCAPABLE de le remettre à sa place. Il tremble, il me regarde en sueur…

« Tu es certaine Adèle que tu ne veux pas que je lui trouve une autre place… »

Ne t’inquiète pas, je suis bien certaine, il y a juste une personne ici qui ne vit pas bien avec mon tournevis dans la cuisine… Et ce n’est pas moi donc, gère-toi.

Le gris ne va pas à côté du bleu ça l’air.

L’autre jour, il est en train, encore, de faire le ménage de ses tiroirs. Ses tiroirs sont tellement ordonnés que je serais gênée de prendre une paire de bas. Cette journée-là, il devait trouver que les chandails gris ne pouvaient plus être à côté des bleus…

« Mon amour, pourquoi tu fais le ménage dans tes tiroirs? » que je lui demande en espérant qu’il réalise que le mot ménage ne peut pas être utilisé avec ses tiroirs…

Il me répond d’un air découragé: « Ah! Tout est en désordre, je ne me retrouve plus! »

Bon à ce moment, je réalise qu’on a un problème. Comment tu peux ne pas te retrouver? Tout est placé à l’équerre… Je lui demande s’il souhaite que je lui fasse des étiquettes pour être certain qu’il se souvienne que les chandails gris sont à droite. Il me regarde, je vois bien qu’il ne trouve pas ça drôle…

« Moi, Adèle, je ne pourrais pas endurer des tiroirs comme les tiens… J’ai besoin de garder un contrôle sur ma vie…»

C’est vraiment clair, il TOC solide! Le contrôle de la vie se résume au placement des tiroirs. Ça fait 4 ans que je suis en thérapie. Je vais demander à mon psy de me rembourser (pour les fins de la cause, vous comprendrez que ce n’est pas un psy que je vois, mais bien une excellente travailleuse sociale…). 4 ans de démarche professionnelle pour finalement réaliser que j’avais juste à bien classer mes tiroirs.

Et bien, ne me cherchez plus pour les prochaines années, je vais être en train de placer mes tiroirs pour mieux contrôler ma vie!

Votre commentaire