Le voyage de Valéry

Valéry est partie en voyage au Mexique, en plein milieu du mois de janvier. Je suis responsable du blog durant ce temps. Watch out!

Dans Les Deux filles du Nord, moi je suis la rebelle. J’ai décidé d’écrire notre histoire sans consulter Valéry avant. À bat les décisions mutuelles, je me rebelle. Ça lui apprendra à partir au chaud, quand nous, on gèle!

En plus, je vais vous révéler un secret des Dieux: c’est sa fête cette semaine. Catherine lâche son fou, il n’a plus aucun secret entre nous.

On va aller droit au but, Val, c’est une perle. Une vraie. Une amie, une confidente, une partner d’affaires. Dans la vie, on n’a pas toute cette chance de rencontrer une personne qui comble tous ses rôles. En plus, on est associées.

L’association en affaires, c’est comme un mariage en amour. Ou avoir un enfant avec un conjoint. On s’unit pour créer une entité. Un bébé. Pour nous, ce bébé, c’est Les Deux filles du Nord. Je ne me suis jamais mariée dans ma vie, mais je me suis associée avec une autre travailleuse sociale. C’est tout un engagement!

Je l’ai souvent dit, Val c’est l’organisatrice entre nous deux. Inquiétez-vous pas pour son chum, c’est certain qu’il ne peut pas se perdre au Mexique. Val doit avoir trois cartes complètes du Mexique et elle a appris l’espagnol avant de partir pour contrer tous les imprévus. Il se blesse : elle a des pansements. Il fait une insolation : elle a des électrolytes. Il se fait brûler par une méduse… Je ne sais pas ce qu’elle fait, mais elle, elle doit le savoir!

Bref, avoir une organisatrice dans une association, c’est rassurant. Ah oui! J’oubliais, vu que je lâche mon fou: Val tu m’as dit que tu avais fait ta valise la veille de ton départ… C’est maintenant que je te dis que je ne te crois pas.

Je suis convaincue que ta valise est faite depuis le soir où tu as acheté tes billets au mois de novembre dernier. C’est impossible que tu aies dans ton bureau des réserves de crayons pour les dix prochaines années et ne faire tes bagages que la veille de ton départ. Impossible! J’ai le contrôle du blog, je te le dis, je te crois pas.

Bref, je fais un hymne à Valérynounet (au grand jamais ne l’appelé avec ce surnom, j’ai risqué de perdre trois doigts la dernière fois, mais là j’ai le contrôle du blog!).

Tu es une femme juste, attachante, déterminée et c’est un plaisir de travailler avec toi. Je te souhaite un 60anniversaire rempli d’amour et pas trop de voyages; tu vois bien que je ne peux pas gérer les réseaux sociaux toute seule!

Et pour vous, chers lecteurs, je vous souhaite de vous associer avec une grande dame comme Valéry.

P.S. Elle n’a pas vraiment 60 ans, mais je ne voulais pas pousser ma rébellion jusqu’à dire devant tout le Québec son âge véritable.

Elle a 16 ans.

 

Catherine

xx

 

 

 

Votre commentaire