Aime ton corps

J’ai décidé de toucher un sujet chaud ce soir… La fameuse chirurgie plastique. J’entends déjà ma mère crier : « Ma belle grande fille, accepte ton corps comme il est. Tu es assez belle, ma belle Adèle!! »

Mais le sujet part d’une discussion lors d’un souper de filles. Tsé le souper de filles, un peu trop arrosé, où l’on est certaine de refaire le monde d’ici minuit. Mon amie Thérèse vient de faire sa famille. Quatre enfants en quatre ans. Je pense qu’elle avait peur de perdre le beat… «On n’arrête pas la production tant qu’on est dedans!» disait-elle. On lui a toujours demandé comment elle faisait.

Moi, maman de deux enfants, j’avais déjà de la difficulté à me trouver une vie; si j’en ajoute deux autres, il va falloir qu’on m’injecte directement de la caféine dans les veines. Or, Thérèse dit toujours qu’après le troisième, on ne voit plus la différence… J’ai de la misère à la croire, mais c’est un autre sujet de chronique.

Bref, on continue le souper bien arrosé. On est 4 filles, en pause de bébé, sans chum et on a ben du fun. Du gros fun. Notre super amie Seindra se joint au souper. Seindra, c’est la super amie avec qui c’est super le fun de sortir les vendredis soir… Seindra n’a pas d’enfant, pas de chum et elle travaille 6 mois par année et l’autre 6 mois elle le voyage.

Seindra a fait le choix de ne pas avoir d’enfant.

Ce soir-là, elle nous lance une petite bombe… Elle nous mentionne qu’elles nous trouvent courageuses d’avoir sacrifié nos corps pour porter des enfants… Sur le coup, je me sens heurter. Je me demande comment quelqu’un peut penser ne pas avoir d’enfant pour garder son corps intact, pur.

Thérèse ne se sent pas juste heurter; elle décompense littéralement. Elle crie, elle chiale. Elle HURLE qu’elle aime son corps de maman qui a donné la vie; que son chum contemple, ses petits chemins qui ne mènent à rien laisser sous son corps. Je me ressaisis; ces petits chemins-là ma belle Thérèse, on appelle ça des vergetures… Je suis prête à concevoir que tu les tolères sur ton corps; mais de là à les admirer…

Guylaine assise au bout de la table, crie un : « Je me lance! » et elle ajoute qu’elle a eu une augmentation mammaire il y a 8 mois. Tout le monde est sous le choc. Guylaine c’est la madame santé du groupe. C’est l’amie qu’on appelle quand on veut savoir comment faire pousser des concombres bios. Personne n’est au courant de cette chirurgie… Elle a gardé le secret de peur d’être jugée…

Il est 21 heures 37 et l’on vient de refaire le monde. Est-ce qu’on peut juste respecter les choix des autres? Tu veux une augmentation ou un redrapage mammaires? Tu veux des traitements de laser pour diminuer l’apparence de tes vergetures? Au contraire, tu veux contempler ta cellulite? Tu aimes ton nez croche ou ta jambe plus courte? Finalement, tu ne l’aimes pas?

CE SONT TES CHOIX, TON CORPS.

L’important au final, c’est de t’aimer.

Choisis ton chemin.

2 Comments
  • Chantal
    Posted 03/19/2019

    J’adore votre blog 😂

    • Valery Gauthier
      Posted 05/04/2019

      Merci Chantal!
      C’est toujours plaisant d’avoir du feed-back! 🙂

Votre commentaire