La surcharge d’activités parascolaires

Avec la rentrée scolaire, vient aussi les inscriptions aux différentes activités parascolaires. Laquelle choisir, combien d’activités par semaine est-il recommandé pour nos enfants, etc.

Donner l’occasion à l’enfant d’explorer différentes activités, dans différentes catégories, lui permettra de découvrir ce qu’il aime. Mais ce n’est certainement pas obligatoire de tout faire ça dans la même année!

N’oublions pas que la créativité d’un enfant se développe au moment où il n’a rien à faire. Or, combler tous les moments de son horaire par diverses activités, l’empêcherait de développer sa créativité et son autonomie. Ce qui n’est pas souhaitable. L’enfant doit aussi apprendre à gérer l’ennui.

Au moment où l’enfant fait un choix, il se peut qu’il réalise qu’il n’aime pas cela en fin de compte. Bien sûr, notre désir de lui enseigner l’effort et la persévérance est valeureux, mais aussi faut-il savoir doser avec flexibilité. Selon Rose-Marie Charest, psychologue, l’enfant qui vit échec après échec dans une activité qu’il n’aime pas et se voir obligé de subir ce supplice semaine après semaine, peut diminuer sa confiance en soi et générer des comportements d’opposition.

Au contraire, avoir une activité dans laquelle l’enfant réussit bien, est valorisant et favorise l’estime de soi. Surtout pour les élèves présentant des difficultés scolaires. Cela lui permet de vivre la joie d’un succès en dehors du cadre académique.

Le climat familiale est un autre point important à considérer. Si le fait que tous les membres de la famille, soir après soir, ont une activité parascolaire et que celles-ci entravent aux moments de calme et de retrouvailles dans la maison; on passe totalement à côté de l’essentiel. Soit être simplement bien en famille et savoir apprécier ces moments.

Alors, pourquoi ne pas joindre l’utile à l’agréable en jumelant certaines activités, telles que le badminton, le volleyball, le taekwondo ou bien encore un cours de cuisine ou de fabrication de cupcakes en famille, pourquoi pas! Chaque ville regorge d’activités à moindres coûts pour vous inspirer.

 

Votre commentaire